# Tech : BreizhTech, FrenchTech, EuroTech

Penser global, Agir local ! Cette maxime souvent mise en avant quand on parle d’environnement peut aussi s’appliquer au digital.

On assiste, en effet, à véritable phénomène d’organisation et de promotion de la filière digitale depuis le niveau local avec les métropoles French Tech : Rennes, Nantes et Brest pour la Bretagne, au niveau national avec le label French Tech et depuis aujourd’hui l’émergence de ce qui pourrait bien devenir un jour l’Euro Tech avec l’annonce des orientations européennes souhaitées par l’Allemagne et la France pour une transformation numérique de l’Europe.

 

 

Initié par le label French Tech et soutenu par BPI France, cette volonté de faire du digital un axe de développement économique majeur irrigue toutes les strates de la société. On voit éclore de nombreux espaces de coworking pour les porteurs de projets numériques, le nombre d’incubateurs et d’accélérateurs privés ou publics croient énormément et le nombre de startups explosent littéralement.

Toujours en Bretagne, on peut citer les projets très locaux d’espaces numériques de travail avec La Nurserie numérique à Malestroit et Le Grenier numérique à La Gacilly, l’incubateur privé West Web Valley qui accompagne les startups ou le projet de Maison de l’Innovation InVivo dont l’inauguration est prévue en 2016.

Pourtant, il manque encore un petit quelque chose pour que les entreprises numériques rivalisent avec leurs homologues américaines ou asiatiques.

Et ce petit quelque chose est très important : il s’agit du marché intérieur. En effet une startup US ou asiatique, avant de se lancer à la conquête du monde, valide son produit, son offre de service et son business model sur un marché de intérieur de plusieurs centaines de millions de personnes et donc de clients potentiels.

Avec 65 millions d’habitants, la France n’est pas la plus à plaindre, mais si les startups pouvaient profiter d’un écosystème digital unifié, ou dans un premier temps harmonisé au niveau européen, sans avoir créer des filiales dans chacun des pays, il est fort probable que le développement et la croissance de celles-ci seraient accélérés.

C’est en tout cas l’une des propositions du plan d’actions Franco-Allemand API : Agir pour l’Innovation proposé pour développer l’économie numérique en Europe.

 

Découvrez sur cette infographie les 15 propositions regroupés en 5 grands thèmes :

Infographie_API